Les dispositifs d’aide à la Faculté des Sciences

La remédiation : réussir en L1, quitter la L1

Réussir ses études à  la Faculté des Sciences est une réalité : le taux d’emploi des actifs 3 ans après un Master à la Faculté des Sciences est de 91% (source : Observatoire de la Vie étudiante). Mais l’arrivée en L1 est une étape importante qui peut être mal vécue et engendrer un échec.

Ne pas réussir sa première année n’est jamais irrémédiable. Vous pouvez doubler votre première année et ensuite progresser régulièrement jusqu’en L3 et au delà. Il se peut aussi que les études à la faculté des sciences ne vous conviennent pas… mais il existe bien d’autres façons d’étudier après le bac pour s’épanouir dans une formation : DUT, BTS, apprentissage,… autant de possibilités que vous ignorez certainement et qui sont pourtant très accessibles.

La direction de la Faculté des Sciences a mis en place un ensemble de dispositifs pour faire de votre première année le départ réussi de vos études supérieures, à la faculté des sciences ou ailleurs.

Ces dispositifs concernent les étudiants déjà engagés dans une  L1 mais aussi les bacheliers non scientifiques qui souhaitent se remettre à niveau en vue de préparer la première année d’une formation scientifique, préférentiellement en L1.

 

Un dispositif en plusieurs étapes

La réussite en L1 dépend fortement de la série du baccalauréat que vous avez passé. Un bachelier scientifique sera mieux armé qu’un bachelier littéraire ou technologique.

Pour vous permettre de vous évaluer, vous passerez un test de positionnement lors de la semaine de pré-rentrée. Des questions simples en maths, physique, chimie et biologie vous permettront de situer votre niveau réel par rapport à ce qui est nécessaire pour suivre correctement les enseignements de L1.

Si vous sentez le besoin d’une remise à niveau, les Ateliers de la réussite sont faits pour vous.  Trois fois par semaine, à partir de la première semaine de cours, des intervenants vous aident à résoudre des problèmes et à revoir certaines notions du cours de Terminale S.

Ateliers n°1

 

Soit parce que vous n’arrivez pas à suivre, soit parce que vous réalisez que vous n’avez pas envie de suivre cette formation, vous pouvez avoir envie de vous réorienter. C’est possible dès le premier semestre grâce à la certification « 3R » proposé par le SCUIO-IP (au rez-de-chaussée de la BU Sciences). Ils vous aideront à faire le point sur votre projet et vos compétences et vous présenteront les nombreuses formations accessibles. Savez-vous qu’il existe des BTS ou des DUT qui ouvrent au mois de janvier ? Si c’est votre choix, n’attendez pas la fin de l’année universitaire !

Le choix de L’APESS

Les bacheliers non scientifiques représentent près de 30% des étudiants inscrits en première année (voir tableau 1).

Les statistiques montrent que le profil type de l’étudiant qui réussit en première année à la Faculté des Sciences est celui d’un bachelier scientifique ayant obtenu une mention. Les bacheliers autres que scientifiques présentent un taux de réussite en L1 extrêmement faible (4% pour les étudiants issus de Bac technologiques et 1,4% pour les étudiants issus de Bac Pro,..) (voir tableau 2). Certains abandonnent leurs études à la Faculté des Sciences très tôt dans le semestre, sans pouvoir en général se réorienter immédiatement. La L1 est pour eux synonyme d’échec, sans aucune valorisation possible.

La Faculté des Sciences a donc mis en place une Année Préparatoire aux Études Supérieures Scientifiques pour accueillir ces bacheliers en vue de les préparer à intégrer une formation scientifique dans de bonnes conditions.

L’APESS, pour quoi faire?

Cette formation a pour objectif d’apporter les bases scientifiques et méthodologiques pour entreprendre des études supérieures scientifiques (Licence, IUT, BTS, …). Il s’agit d’une année de formation qualifiante mais non diplomante visant à lutter contre l’échec des lycéens issus de bacs non scientifiques.

ATTENTION, l’APESS n’est pas une préparation à la PACES!
À noter que l’APESS est accessible aux étudiants boursiers qui ne seront pas pénalisés par leurs absence aux examens.

Contacts

Renseignements complémentaires :